Comment “bien” se préparer à l’accouchement ? : Les cours

Comment "bien" se préparer
à l'accouchement ? : les cours

26 mai 2021

Cours accouchement

Nous avons théoriquement 9 mois pour nous préparer à l’idée que nous allons être parents.

Nous avons donc théoriquement 9 mois pour préparer l’arrivée de bébé et pour nous mamans, nous organiser et être prêtes pour le jour J (ou le D Day pour les anglophones, je ne sais pas pourquoi je dis ça, j’aime bien c’est tout haha).

Entre les différents cours à l’accouchement, les séances d’osthéo pour calmer les douleurs lombaires, l’apprentissage de ce qu’est l’allaitement, la préparation des différentes valises ou encore la recherche de prénoms… 9 mois ce n’est parfois pas assez. J’ai recherché dans mes lointains souvenirs qui datent d’il y plus d’un an (et Dieu sait que c’est loin maintenant – vous verrez quand vous aurez un bout de choux qui vous façonne un souvenir toutes les dix minutes) par quoi j’ai pu démarrer.

En plein premier confinement, j’avais réalisé mes cours de préparation à l’accouchement en visio.

Et comme à mon habitude, EN RETARD. Je les ai débuté à 7 mois passés. Pour tout vous dire, le dernier cours sur la poussée, j’étais enceinte de 8 mois révolus. 

Il est d’ailleurs généralement conseillé de s’inscrire assez tôt après le début de votre grossesse (4ème mois) pour obtenir une place au cours de votre choix. Ceux-ci sont dispensés soit en maternité ou en cabinet de sage-femmes libérales. Sur Paris, les deux lieux ont beaucoup de demandes de futures mamans et, pour préparer les groupes, ils doivent prévoir en avance leurs effectifs. Petit conseil, prenez-y vous tôt, ça vous fera un détail en moins à gérer à la dernière minute et du stress envolé. Car ces cours sont des moments de partage avec d’autres femmes, déjà mères ou non, durant lesquels vous pourrez TOUT aborder. L’avant et l’après grossesse, vos craintes et vos appréhensions, vos envies ou vos refus catégoriques. Ce sera VOTRE moment, donc ne soyez pas timide et lâchez-vous !

Pour vous donner une idée de ce qui peut vous attendre ou peut-être ce que vous n’auriez pas abordé, je vous liste ci-dessous les thèmes que j’ai pu traiter en groupe. 

Il y eu un premier échange en individuel avec la sage-femme : pour faire connaissance. La sage-femme, qui m’a suivi tout le long de ma grossesse, m’a posé toutes sortes de questions afin de mieux cerner ma personnalité et mes envies.

  • 1er cours : la grossesse. Le développement du bébé et les modifications corporelles de la mère, l’hygiène pendant la grossesse, les petits maux  et symptômes de la grossesse, le suivi médical mais aussi les différentes raisons qui poussent à consulter ou encore comment reconnaître une contraction…
  • 2ème cours : les questions pratiques/logistiques. Le contenu de la valise de maternité, les papiers administratifs à préparer, les examens, les autres formalités…
  • 3ème cours : les différentes manières et méthodes d’accouchement. Accoucher à la maison, dans l’eau, par césarienne ou par voie naturelle…
  • 4ème cours : le faux et le vrai travail. Les signes du début de travail, sa surveillance, la péridurale, le déclenchement de l’accouchement…
  • 5ème cours : la délivrance et ce qui se passe après l’accouchement.
  • 6ème cours : l’accueil du nouveau né et ce qu’il faut prévoir (matériel et logistique).
  • 7ème cours : le séjour pour la maman, pour le bébé et l’allaitement.
  • 8ème cours : la poussée et l’expulsion de bébé. Simulation de poussée pour le jour J.

 

Concernant la prise en charge de la Sécurité Sociale, les frais des huit premières séances « classiques », sont remboursés.

Il est parfois possible de suivre un cours après l’accouchement, pour avoir des conseils pour s’occuper de son bébé, notamment l’allaitement, dont j’ai pu bénéficier. 

Ce qui est très important et surtout très rassurant pour tous parents et bien évidemment la future mère, c’est de pouvoir visiter les locaux où elle accouchera. Toute maternité, hôpital ou clinique invite chaque futur parent à venir voir les chambres de travail, de séjour et les équipes médicales avant l’arrivée de bébé. Nous avions prévu de le faire mais les restrictions sanitaires en ont décidé autrement. 

Toutes les structures étant fermées pour cause de virus national, je n’ai malheureusement pas pu tester d’autres méthodes de relaxation ou de préparation à l’accouchement. Et il y en plusieurs qui existent :

  • l’aquagym ;
  • le yoga prénatal ;
  • l’haptonomie ;
  • la sophrologie ;
  • la méthode Bonapace.


Je vous conseille d’échanger un maximum avec votre sage-femme ou le personnel de votre maternité sur ce sujet.
Il existe pas mal de dispositifs pour aider les futures mères à bien se préparer à l’arrivée de bébé. C’est toujours mieux d’avoir un avis sur vos questions, donné par une personne du corps médical plutôt que par un forum non modéré.

Eh bien moi, c’est Astrid, 34 ans et jeune maman parisienne. La mode et les bla-bla font partie de ma vie et aujourd’hui plus que tout, mon fils. On parlera donc ici bébé, looks, books, maman mais avant tout de nous, les femmes, avec ma touche de légèreté ! Ciao les tabous, hello on se dit tout !

Catégories
Archives
No Comments

Post A Comment